MMA Mobile Marketing Association France

S'inscrire à notre newsletter
Suivez l'actualité du mobile marketing :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

News

Aline Reiniche : « Les développeurs d’applications sont les créateurs du monde de demain »

Aline Reiniche : « Les développeurs d’applications sont les créateurs du monde de demain »

Directrice commerciale france de Adjust et spécialiste de la Mobile Attribution, Aline Reiniche est candidate au poste de rapporteur de la commission « interfaces mobiles » (sites & apps) de la Mobile Marketing Association France. Quel est son parcours ? Sa vision du secteur et son ambition pour cette commission ? Découvrez le dans son interview

Vous et le mobile ?

Après avoir débuté dans le print chez Lagardère, j’ai pris un virage digital chez Starcom (groupe Publicis) au début des années 2010 en travaillant sur le lancement de nombreuses applications de clients tels que Samsung, le groupe LaPoste, Coca-Cola et même le footballeur Zlatan Ibrahimovitch.

A ce poste, j’ai travaillé sur des problématiques d’UX, d’UI mais également d’acquisition, ce qui m’a permis de découvrir les solutions Adjust de mobile attribution puis de les rejoindre au poste de « Head Of Sales » pour le marché français.

 

Vous et les interfaces mobiles ?

J’ai très vite compris que le mobile, et plus particulièrement les applications, allaient devenir le premier point de contact entre une marque et ses consommateurs.

Même si le web mobile a encore des taux de conversion ou de rétention inférieurs au web desktop, les performances des applications sont par contre nettement au dessus du desktop et démontrent l’importance de l’expérience utilisateur ou encore du temps de chargement.

La conception d’une interface mobile est donc une étape absolument stratégique car, pour une marque, c’est la base de toute stratégie digitale réussie.

 

Vous et l’association ?

La Mobile Marketing Association France a fait un incroyable travail d’évangélisation du mobile et doit désormais fédérer l’ensemble de l’écosystème et plus particulièrement les développeurs d’applications, qui sont les créateurs du monde digital de demain.

Si je suis élue, je compte bien évidemment poursuivre le travail de veille sur les nombreuses innovations sectorielles, animer la commission et ses différents groupes de travail, collaborer avec les autres commissions sur des sujets tels que l’acquisition, la conversion ou la rétention et peut être intégrer de nouveaux sujets sur l’UI et l’UX au sein du baromètre du marketing mobile.

La commission « sites et apps » doit devenir un véritable think tank permettant de comprendre l’évolution du marketing mobile mais plus globalement de l’ensemble de l’économie digitale.