MMA Mobile Marketing Association France

S'inscrire à notre newsletter
Suivez l'actualité du mobile marketing :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

News

Karim Zahi : «l’écosystème mobile continue de s’enrichir et de se complexifier » 

Karim Zahi : «l’écosystème mobile continue de s’enrichir et de se complexifier » 

17/05/2018

Expert du mobile, Karim Zahi est candidat pour le poste de rapporteur de la commission « interfaces mobiles » (sites et apps). Qui est-il ? Quel est son rapport au mobile ? Quelle est son ambition pour la commission ? Découvrez le dans son interview

Vous & la vie ?

KZ – J’ai 47 ans, suis originaire de la région lyonnaise et parisien depuis 20 ans maintenant.

J’ai découvert Internet en 1994 dans un labo du CNRS dans lequel je faisais un stage de fin d’études. J’ai été immédiatement aspiré par ses premiers usages, les nouvelles technologies et inspiré par sa culture.

Après un premier job de graphiste/développeur, j’ai ensuite occupé tous les postes possibles (ou presque) dans le Digital : chef de projet, consultant e-marketing, directeur de clientèle en agence, responsable internet chez l’annonceur puis créateur d’entreprise. La suite de l’histoire, elle est mobile …

Malgré mon âge, j’ai donc toujours travaillé dans le Digital. Ça ne fait pas de moi un Digital Native, mais il me semble que ça me donne parfois une perspective intéressante sur l’évolution du secteur et de nos métiers…

Vous & le mobile ?

KZ – En 2010, j’ai intégré l’agence Visuamobile en tant que Directeur Commercial, puis DG. L’agence était un pure player et l’un des principaux acteurs de la 2ème vague du marketing mobile, celle des applications natives. Visuamobile a été rachetée début 2015 par l’agence Insign, puis intégrée à son offre globale en devenant son expertise mobile.

Nous avons développé une activité de services dans le cadre de laquelle nous avons accompagné de nombreux grands comptes dans leurs stratégies mobiles : presse écrite, médias radio et TV, banque et assurance, automobile, grande consommation …

Depuis le lancement du premier iPhone, nous avons vécu toutes les évolutions de l’écosystème mobile : l’arrivée de concurrents pour Apple, la montée en puissance des enjeux de suivi de KPI et de maintenance, l’émergence de solutions de MDM, de solutions verticales …

En créant ces nouveaux usages et ce nouveau secteur d’activité, Steve Jobs nous a aussi transmis en héritage son obsession pour l’utilisateur final, tant dans la prise en compte de son point de vue pour imaginer des services pertinents que dans l’attention portée à l’expérience vécue. J’ai l’impression que ce sont un « asset » et une perspective qui vont nous guider encore longtemps …

Je vais prochainement m’investir dans de nouveaux projets en cours d’élaboration dans le secteur mobile, mais il est un peu tôt pour en parler…

Vous & la MMA France ?

KZ – Après avoir rencontré certains de ses représentants les plus actifs (Renaud, Bertrand, Philippe, Catherine, Jérôme, Julie …) et participé à ses différents événements et activités, nous avons pu apprécier tout l’intérêt du travail réalisé par l’ensemble de l’équipe et des membres pour mener à bien les missions de l’association.

Je trouve que l’équilibre atteint pour répondre aux enjeux et besoins des différentes audiences de l’association, annonceurs, agences, éditeurs, pouvoirs publics etc via des actions et événements variés (commissions, petits déjeuners, MMA Forum, Yearbook…) est très bon.  Il y en a pour tous les goûts !

Je trouve également intéressant que tous les acteurs d’un secteur se retrouvent dans une même démarche d’anticipation, d’évangélisation, de professionnalisation, de développement, de partage et de capitalisation au profit de toutes et de tous.

Je souhaite désormais être encore plus actif au sein de la MMAF.

Vous & la Commission Applications et Sites Mobiles 2018-2019

A l’heure où le mobile est devenu la principale porte d’entrée sur les contenus et services des marques et où il devient de plus en plus « smart » grâce aux algorithmes, à l’intelligence artificielle à l’exploitation de la data, l’écosystème mobile continue de s’enrichir et de se complexifier.

En conséquence, que certains sujets pourraient constituer des axes de réflexion et de travail particuliers :

  • Le mobile au service de la croissance : dans « sa petite enfance et son adolescence » notre marché a connu une phase où tous les projets n’étaient pas portés par des objectifs et une stratégie toujours bien définis. Aujourd’hui, je pense que la plupart des annonceurs ont pris conscience que le mobile pouvait être un élément de leur stratégie de croissance et de leur mix-marketing. Il est clairement de notre intérêt à tous que le mobile dans toutes ses dimensions soit créateur de valeur et constitue un élément différenciateur dans l’expérience de marque et un levier de transformation de l’entreprise.
  • Les technologies : on assiste à une accélération de l’innovation et des possibilités technologiques, notamment avec l’exploitation de la data et de l’IA pour proposer des services toujours plus personnalisés. On peut aussi constater les efforts des principaux acteurs pour promouvoir de nouveaux formats, chacun essayant d’imposer l’approche la plus en adéquation avec son propre écosystème et business model. Il me semble donc important d’intégrer ces nouvelles possibilités technologiques et leurs impacts dans notre réflexion.
  • Les usages et la performance : plus le mobile continue de s’inscrire dans tous les moments de notre quotidien et plus la réflexion sur les usages prend de l’importance. Dans une démarche d’efficacité et d’évolution de notre métier, de nouvelles approches et méthodes (ethnographie, sciences cognitives, design thinking …) doivent être appliquées pour mieux comprendre les motivations et émotions des utilisateurs et concevoir des expériences adaptées. La performance et ses différentes composantes (transformation, testing, KPI …) me semblent devoir être au centre nos préoccupations.
  • Les outils : avec la maturité grandissante de notre marché, continuent régulièrement d’émerger de nouveaux outils variés dont les éditeurs sont d’ailleurs largement représentés au sein de la MMA France. A leur tour, dans un cercle vertueux, ces outils participent à nous faire grandir et à optimiser les dispositifs mobiles des marques. Outre les outils publicitaires et analytics, il me semble que les années qui viennent vont voir la montée en puissance des frameworks et langages de développement cross-platform (React, Flutter, kotlin…) et que cela va avoir un impact accélérateur sur notre secteur. Les nombreuses solutions « … As A Service » (SaaS, BaaS, RaaS…) sont également des technologies à suivre de près, au même titre que celles reposant sur l’intelligence artificielle et le deep learning.
  • Le « build and run » : au cœur des projets de transformation digitale des entreprises, les stratégies de services portées notamment par le mobile ne peuvent être pleinement intégrées et déployées que si des architectures de services (SOA) et de données (DMP …) sont présentes et opérationnelles. Par ailleurs, avec l’industrialisation et l’intégration des projets mobiles dans les stratégies business des marques, nous avons déjà pu constater l’importance de ces sujets (intégration et déploiement continu, le Devops…). Je pense que ces sujets techniques et organisationnels pourraient aussi enrichir les réflexions de la commission Applications et Sites.