MMA Mobile Marketing Association France

S'inscrire à notre newsletter
Suivez l'actualité du mobile marketing :

  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Publications

3 Questions à Jean-Vincent “JV” Chardon, European Sales Manager chez TUNE

14/04/2017

European Sales Manager de TUNE, Jean-Vincent “JV” Chardon présente cette société américaine née en 2009, présente aussi bien côté publisher avec sa plate-forme de marketing à la performance HasOffers.com que côté advertiser avec une suite de solutions combinant ASO, Attribution et Marketing Automation.

Quel est le métier de TUNE ?

JVC – TUNE est une société américaine née en 2009 et réunissant plus de 400 collaborateurs dans le monde avec des équipes à Seattle, Londres, Berlin ou Tel Aviv, et près d’un millier de clients qui voient le mobile comme un canal de revenus essentiel, parmi lesquels SuperCell, Amazon, Uber, WeChat mais également de très nombreuses start-up.

Après avoir proposé HasOffers, une solution de tracking en marque blanche très appréciée des éditeurs ou des régies, pour administrer des campagnes à la performance sur mobile, nous avons basculé dans l’univers de la “demande” pour accompagner les marques, et leurs agences, dans la promotion de leurs applications.

Notre offre se compose d’une part d’une solution d’App Store Optimisation, permettant de comprendre les requêtes des mobinautes sur les stores applicatifs, d’autre part sur une solution de mobile attribution, permettant d’identifier les meilleures sources de trafic, et enfin une brique de “marketing automation”, intégrant des modules de personnalisation des interfaces, de message in-app et de push, permettant de fidéliser les mobinautes et d’améliorer la rétention.

On ne peut pas nous comparer à des sociétés spécialisées dans la Mobile Attribution comme AppsFlyer, Adjust ou Kochava car Tune couvre en fait l’ensemble des problématiques des éditeurs d’applications, aussi bien dans leurs problématiques d’acquisition, de conversion que de fidélisation des mobinautes.

Notre modèle économique n’est d’ailleurs pas basé sur la facturation de clics ou d’installations d’applications, parfois fictives, mais sur des utilisateurs actifs quotidiens (D.A.U. en anglais) car notre objectif est de faire grossir la base d’utilisateurs de nos clients.

 

Avec le deeplinking, votre solution ne se limite plus  à l’univers applicatif ?

JVC – Effectivement, nous voulons faire grossir la base d’utilisateurs mobiles de nos clients et on ne peut pas faire l’impasse sur le web et en particulier sur le own media des annonceurs (web, newsletter, réseaux sociaux, …), qui génère une part significative des téléchargements organiques.

Mais nous ne pouvons pas non plus faire l’impasse sur les liens sponsorisés, issus de moteurs de recherche comme Google, qui génèrent désormais énormément de trafic vers les applications ou les sites web mobiles des annonceurs, dont les fonctionnalités se rapprochent de celles des applications et qui sont clairement un relais de croissance.

Les concepts du web marketing restent tout à fait pertinents et ils doivent pouvoir fonctionner aussi bien sur le web que dans les applications afin de proposer aux marketeurs une vision unifiée, leur permettant de mesurer précisément leurs coûts d’acquisition, de rétention et la valeur (Life Time Value en anglais) de chacun de leurs utilisateurs.

 

Votre métier se rapproche t-il de celui des agences ?

JVC – Nous évoluons dans un univers complexe, avec des concurrents sur nos différents métiers, mais nous sommes clairement un partenaire des agences.

Nous n’avons aucune ambition de proposer des “managed services” et notre outil Saas, la TUNE Marketing Console, a clairement besoin d’un pilote en agence ou chez l’annonceur, pour pouvoir être utilisé. Nous sommes d’ailleurs les seuls à permettre à une marque d’ouvrir des accès spécifiques à ses différentes agences.

Notre vision est qu’il ne faut plus opposer le monde de l’acquisition d’une part, et celui de la rétention d’autre part. Sur le mobile, les équipes publicitaires et CRM doivent travailler main dans la main. Et notre console Marketing, que l’on pourrait d’ailleurs rebaptiser “Enterprise Mobile Marketing Cloud”, est la meilleure solution pour permettre aux marques de disposer d’une vision unifiée sur leur business mobile.