MMA Mobile Marketing Association France

S'inscrire à notre newsletter
Suivez l'actualité du mobile marketing :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Publications

3 questions à Laurant Weill, Président de SYNC

10/11/2017

Président directeur général de SYNC ; Laurant Weill revient sur l’activité de ce spécialiste de la synchronisation mobile / télévision, et sur le lancement d’une offre de publicité mobile.. À destination des annonceurs TV. Explications.

Pourquoi avoir créé Sync ?

LW – Après une première expérience dans la télévision dite interactive avec ma précédente société Visiware, j’étais frustré de constater que cet écran n’avait pas de véritable voie de retour.

En voyant la montée en puissance du mobile et de nouveaux usages tels que le Multiscreening, nous avons développé une nouvelle offre, permettant aux utilisateurs de smartphones ou de tablettes d’interagir en temps réel avec un programme. Notre premier produit, Sync2TV, a connu un beau succès avec des références telles que MoneyDrop, QuiVeutGagnerdesMillions, BeTheWOne, ESPN, La NFL, Yahoo ou Disney.

Mais au-delà de la création d’audiences digitales, nous avons compris que le nerf de la guerre, c’était la monétisation de ces inventaires et nous avons décidé d’investir tout notre R&D sur notre nouvelle solution publicitaire : SYNC.

 

Comment fonctionne cet outil ?

LW – SYNC est une solution publicitaire, sous forme de SDK, que nos partenaires éditeurs intègrent à leur application. L’application est alors capable de reconnaître en quelques millisecondes la piste audio d’un programme TV et de se synchroniser avec elle.

SYNC peut alors proposer aux annonceurs une grande variété de formats : compléter leur spot TV avec des contenus rich media, faire du guerilla marketing en affichant une contre pub quand celle de son concurrent apparaît ou tout simplement cibler une audience sur la base de son intérêt pour tel ou tel programme. Nous sommes d’ailleurs les seuls à disposer de telles données comportementales que nous commercialiserons également via notre DMP, auprès de partenaires.

Notre solution est actuellement déployée dans plus de 50 millions d’applications, grâce au soutien de grands éditeurs tels que Lagardère ou Mondadori. Et les résultats sont au rendez vous puisque les taux de clics sont très élevés et nous avons passé le cap du million d’euros de chiffre d’affaires cette année (2eme année d’activité) et que nous devrions encore le doubler l’année prochaine.

 

Ce service représente-t-il une menace pour le monde de la télévision ?

LW – Nous avons réalisé une étude avec OpinionWay qui démontre que la télévision reste bien plébiscitée par les Français mais que les usages ont changé, 80% des téléspectateurs regardent en fait leurs mobiles pendant la publicité TV. C’est donc effectivement une menace pour cette industrie si elle ne prend pas en compte ces comportements et ne s’adapte pas à vendre du “temps d’attention disponible à Coca-Cola”, pour modifier une formule de Patrick LeLay, l’ancien PDG de TF1.

Pour les annonceurs notre technologie, brevetée, est donc une opportunité unique de toucher leur cible, de compléter le message TV, de convertir immédiatement, à un moment où ils sont particulièrement attentifs à un message publicitaire.

Et même si le monde de la télévision sera chamboulé par le digital et le mobile, nous sommes convaincus que les consommateurs continueront de plébisciter le téléviseur qui reste l’écran le plus confortable pour consulter des programmes chromecastés ou pilotés depuis un mobile. L’important est de synchroniser les usages, de synchroniser les écrans, et SYNC est la solution idéale pour y parvenir.

 

Pour en savoir plus : https://www.sync2ad.com